• Ludothèque Des Romains

Les Lexiques de jeux

Dernière mise à jour : 13 sept.

Mais dit-donc qu'est ce qu'il raconte ?


Deckbuilding, stop ou encore, draft... Ces termes, vous avez déjà dû les entendre à la ludothèque, mais que veulent - ils dire ?


Petit Lexique des différents termes utilisés au sein de la ludo!


 

Les Différents types de jeux



Deckbuilding: La construction de deck (traduction littérale) invite les joueurs à créer avant ou pendant la partie leur propre jeu de cartes individuel.

Exemples de jeux : Dominion, Shards of infinity, Pokemon, Harry Potter Hogward battle...


Bag-building : Ressemble au Deckbuilding, il consiste à améliorer au fur et à mesure de la partie votre moteur de ressources (généralement un sac) à l'aide de cubes, dés ou jetons.


Draft : Dans le draft chaque joueur choisit une carte ou une tuile puis passe le reste de son paquet à son voisin de droite ou de gauche, qui en fait de même. On répète le processus jusqu'à ce qu'il n'y ait plus d'éléments à passer.

Exemples de jeux : 7 Wonders, It's a Wonderful World, Draftausorus...


Stop ou Encore : Mécanique de jeu basée sur la dynamique du risque/gain. Vous êtes invité à réaliser une action que vous pouvez interrompre à tout moment. Plus vous poursuivez cette action, plus vos chances de tout perdre deviennent élevées, mais plus vos gains augmentent. L'objectif est de parvenir à s'arrêter au bon moment afin de maximiser vos bénéfices. En revanche si vous ne vous arrêtez pas à temps, vous perdez tout.

Exemples de jeux : Mille sabords, Celestia, Pickomino, Strike...


Placement d’Ouvriers : Cette mécanique met à l'honneur le placement stratégique de pions sur le plateau de jeu. Une fois positionné, l'ouvrier va permettre l'accès à certaines actions suivant sont emplacement. En règle général l'ouvrier est représenté d'un pion mais il peux s'agir également d'un dé.

Exemples de jeux : Pillards de la mer du Nord, Everdell


Majorité : Mécanique par laquelle un joueur qui possède le plus d'éléments dans une catégorie donnée remporte un avantage sur les autres joueurs : points, action bonus, victoire.

Exemples de jeux : Sushi Go, Nidavellir, Hanamikoji, Petits Peuples...


Roll & Write : Genre de jeu dans lequel les plateaux des joueurs sont remplacés par des feuilles sur lesquelles ils inscrivent leur progression dans le jeu. Au fur et à mesure des tours les participants sont invités à lancer des dés (Roll & Write) ou retourner des cartes (Flip & Write) puis à cocher des cases, inscrire des nombres, colorier des éléments ou dessiner des formes en fonction du dé/carte choisi.

Exemples de jeux : Très futé!, Welcome To your perfect home, Corinth, Lantern Dice...


Programmation : Mécanique de jeu qui consiste à établir à l'avance, généralement secrètement, les actions que vous allez réaliser ultérieurement. Une fois que tous les joueurs ont terminé leur programmation, ils révèlent leurs actions et celles-ci sont résolues selon les règles du jeu.

Exemples de jeux : Room 25, Dive, Colt Express...



 

Le vocabulaire des joueurs


Un Meeple : mot qui désigne un petits pions en bois en forme de personnage.


Une Sleeve : terme anglais qui désigne une pochette plastique qui sert à protéger les cartes d'un jeu.


Une Tuile : élément de jeu souvent en carton épais qui peut prendre des formes variées, Une tuile peut servir plusieurs buts : être placé par les joueurs, indiquer des objectifs ou des bonus.


Défausser : consiste à se débarrasser d'une ou plusieurs cartes en main.







15 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout